La réaction de l’église face à la montée de la drogue et des violences urbaines

Par Abraham :

Séminaire PCV, Mokolo, 26-30 juin 2017

C’est le vendredi 23 juin que j’ai pris congé de ma petite famille pour me rendre finalement à Mokolo (au lieu de Maroua). Par la grâce de Dieu je suis arrivé le dimanche après-midi après une escale à Maroua où j’ai passé la nuit de samedi à dimanche.

Le lendemain matin, les premiers participants sont arrivés surtout ceux qui sont à des centaines de kilomètres (le séminaire était régional).

Il faut rappeler que le séminaire a été organisé par l’association SECADUR (Service Chrétien d’Appuis au Développement Urbain et Rural) et adressé aux églises c’est pourquoi les participants étaient principalement des pasteurs.

Le séminaire a effectivement démarré l’après-midi, comme prévu, avec au total 26 participants inscrits. Nous avons été marqué par l’impatience de la majorité des participants qui se sont inscrits avant le délai fixé. Généralement c’est le jour du séminaire que certains viennent prendre leurs inscriptions.

Selon quelques participants, le thème : « La réaction de l’église face à la montée de la drogue et des violences urbaines  » est accrocheur et les a motivés à ne pas manquer ce rendez-vous surtout que les communautés en sont victimes.

Pour avoir la même longueur avant de démarré le séminaire, un atelier a été proposé aux participants en formant 3 groupes de réflexion. L’une des questions phares était de proposer une solution définitive au phénomène de drogue et de violences urbaines.

Les ateliers …

Atelier I :

Sujet de réflexion :

  1. Que vous inspire le thème ? En d’autres termes, quelles sont vos attentes ?
  2. Citer les différentes formes de drogues et violences urbaines.
  3. Proposer une solution définitive à la problématique de la drogue et des violences urbaines.

A l’une des questions posées, j’étais satisfait d’avoir pour réponse qu’il faut sensibiliser et enseigner à la base, en d’autres termes enseigner les parents pour prévenir.

Je n’ai pas apporté une formule pour arrêter les phénomènes décrits plus haut mais ai dit qu’ensemble nous pouvons protéger les générations futures en commençant par mettre nos enfants à l’abri, la grâce de Dieu nous précède et nous accompagne. Nous avons donc commencé le séminaire.

La session 1 : Construire une relation parent-enfant : cette session étant très dense et très riche, certains participants disaient que c’était déjà suffisant pour protéger leurs propres enfants.

Chaque session était précédé d’un atelier de réflexion pour me permettre de savoir ce qu’en pense les participants et aussi de jauger la situation dans chaque famille.

Les autres ateliers

Les participants étaient aussi très édifiés par chaque activité.
Nous avons formé en tout 19 groupes de réflexion pour 5 ateliers de 4 sujets.
Le travail était intense pour les participants.

Quelques photos prises lors des travaux en atelier :

Renforcement des capacités

Les renforcements de capacités ont permis d’approfondir la formation, de mettre les participants dans la posture d’enseignant car chacun devra faire la restitution dans sa communauté.

…Encouragement et exhortation de l’association SECADUR…

Le frère Jean-Marc, organisateur de ce séminaire a remercié les participants pour les efforts consentis. Il a aussi expliqué comment un tel séminaire peut être organisé, et ainsi présenter SECADUR. Pour terminer il accorda la parole à l’un des membres (venu avec lui pour la circonstance) qui ont soutenu l’organisation de ce séminaire. Papa Guiyéké Jean a exhorté les participants à mettre en pratique ce qu’ils ont reçu en commençant par leurs propres familles.

…Parole aux participants…

Lors de l’évaluation, nous avons recueilli les témoignages de quelques participants :

Patrice : ‘‘Le séminaire vient à point nommé vu les difficultés que nous rencontrons avec la jeunesse, dans nos familles, dans nos églises …’’

Emmanuel G : ‘‘ … je suis comblé… que Dieu bénisse le facilitateur de la formation et le fondateur pour que ce ministère porte des fruits pour le royaume de Dieu’’.

Alphonse : ‘‘Je suis satisfait et comblé par rapport à mes attentes. Que Dieu bénisse les organisateurs et tous ceux qui ont contribué à la réussite du séminaire’’.

Elie : ‘‘Je suis très heureuse de ce cours parce que j’ai découvert beaucoup de chose (directrice) …’’

Philippe : ‘‘… nous en avons bénéficié et sommes édifiés richement par la qualité des enseignements’’.

Abel : ‘‘L’enseignement est bien dispensé et j’aimerai encore participer à l’avenir’’.

Abdias : ‘‘Le thème est d’actualité, la méthodologie est bonne’’.

Barthelemy : ‘‘S’il était possible de donner cette formation chaque année et faire une évaluation sur le terrain’’.

Emmanuel Y : ‘‘Le séminaire m’aidera dans la relation avec mes enfants et aider les autres’’.

Jérémie : ‘‘J’ai trouvé la solution aux problèmes avec mes enfants’’.

Paul K : ‘‘C’est très édifiant. Ce séminaire m’a amené à changer de comportement vis-à-vis de mes enfants’’.

Jean N : ‘‘Le séminaire a été d’une fluidité incroyable. Mes enfants pourraient facilement saisir ce qui a été dispensé, le séminaire a été pratique et non théorique’’.

Lalao : ‘‘Je souhaite que l’on programme une autre session à Mokolo, surtout ATP’’.

Ismaël : ‘‘Ce séminaire m’a vraiment enrichi et me donne du travail, soutenir les moniteurs de l’école du dimanche. J’attends aussi le séminaire « Aimer Sans Regrets »’’.

Makoni : : ‘‘Je souhaite encore davantage continuer’’.

Paul N : ‘‘Ce séminaire m’a aidé à revoir beaucoup de choses dans ma famille, la relation avec mes enfants, revoir le style d’éducation, l’estime à accorder aux enfants …’’.

…Message de clôture…

Au départ le formateur a interpellé les participants à se poser la question « A l’exemple, de Noé, quelle est ma part d’arche à construire pour l’édification du corps du Christ et la transformation de la société ? ».

A la fin des travaux, NOUHOU Paul le pasteur de la ville d’accueil, a exhorté les participants à unir leur force, utiliser les différentes ressources pour barrer la route aux différents fléaux et à enraciner le peuple dans la Parole. Il s’est inspiré d’Exode 17 : 8-16. Nous pouvons faire appel aux personnes ressources pour des problèmes spécifiques. Nous avons clôturé le séminaire par un bon moment de prière et un repas.

 … Photo de famille…

A la fin du séminaire, une photo de famille s’imposait ! Il est vrai que tout le monde ne figure pas sur la photo (il fallait faire avec ceux qui étaient là et prêts…)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s