Mission Été 2017

Par Abraham :

Parti de Yaoundé le vendredi 23 juin, c’est le jeudi 10 aout 2017 que j’ai pu retrouver ma famille, soit 7 semaines en tout.

Mission à Mokolo

Le rendez-vous de Mokolo a tenu son pari. Les deux séminaires PCV et VLC à Mokolo se sont effectivement tenus du 26 au 30 juin et du 10 au 14 juillet 2017 respectivement.

Nous avons donné le séminaire VLC en binôme avec le frère Policar mon Timothée à Mokolo.

Les renforcements de capacités se sont bien tenu à la grande joie des participants qui, à la fin du séminaire, étaient déjà prêts à partager dans leurs communautés respectives ce qu’ils ont reçu. Nous avons reçu l’appel de la sœur Henriette DAGUIDAM qui a déjà commencé dans sa propre famille.

Pour terminer une photo de famille s’est imposée.

Assemblée générale de l’association EFCameroun

Après le séjour de Mokolo, nous sommes allés à Maroua pour tenir notre Assemblée Générale annuelle le 21 juillet.

Les participants étaient satisfaits du rapport présenté. Après débat des sujets inscrits à l’ordre du jour, le rapport a été adopté. Quelques points importants ont été abordés à cette AG : le fonctionnement du comité à deux chambres (le comité administratif et le comité mission), la réorientation du programme ASR, les actions et programmes de présentation de l’association. L’ AG a aussi élu un nouveau bureau pour un mandat d’un an.

C’est le 22 juillet au petit matin que nous nous sommes mis en route de Maroua pour le Tchad en passant par la zone rouge (frontière avec le Nigeria, fief de la secte islamiste locale). Par la grâce de Dieu nous sommes arrivés sains et saufs malgré l’insécurité et l’état de la route particulièrement sur ce tronçon. Merci au Seigneur !

Mission à Ndjamena au Tchad

A N’Djamena, nous avions pour mission de renforcer le comité et donner/superviser deux formations. Le programme ne s’est pas déroulé comme prévu mais nous sommes satisfaits du travail qui a connu une légère modification à cause de l’indisponibilité de la plupart des membres du comité. Les renforcements pour PCV et SPC se sont tenus.

Nous avons donné le séminaire VLC du 24 au 28 juillet puis le séminaire PCV du 31 au 04 août 2017 à N’Djamena.

Comme nous l’avons constaté à Mokolo, les participants sont satisfaits et regrettent qu’ils n’aient pas invité à leurs tours d’autres personnes autour d’eux.

Les renforcements de capacités des formateurs des programmes PCV et SPC se sont tenu en matinée. Les participants déjà sur le terrain ont enrichi les échanges à travers leurs expériences personnelles et aussi celles liées aux restitutions faites après leurs formations tenues les années précédentes.

Le seigneur a aussi permis que nous ayons quelques entretiens.

Quelques anecdotes

  • « J’ai été éprouvé après la formation, mon enfant est tombé d’un arbre mais à cause de la maitrise de soi dont je dois faire preuve, je n’ai pas réagi et les infirmiers ainsi que d’autres m’ont dit qu’ils étaient surpris. Merci parce cette formation m’a permis de témoigner et aussi de booster la relation avec mon enfant qui s’attendait certainement à ce que je le gronde. »
  • « Si nos églises avaient ses enseignements on aurait moins de problèmes de cure d’âme ».
  • « J’ai bénéficié des autres programmes d’EFF et j’en suis satisfait mais j’avoue honnêtement que VLC c’est le top de tous les enseignements que j’ai reçu. »
  • « Ce séminaire VLC m’a amené à me remettre en question et comprendre ma valeur ».
  • « A mon avis ce séminaire ne coûte rien ! Je passe mon temps à acheter des livres de psychologie à des prix très élevés alors que ce n’est pas plus profond que les séminaires d’EFF ! »
  • « Je suis mal en point dans mon foyer. J’avais planifié de tout laisser tomber mais maintenant, après ce séminaire, je vois ma part de responsabilité. »
  • « J’ai négocié difficilement pour avoir la permission d’assister à ce séminaire, je suis le meilleur gagnant. »
  • « Nous avons urgemment besoin des autres programmes car vous avez du vrai. »

Remerciements/reconnaissance

Nous sommes particulièrement reconnaissants au Cameroun au frère Jean-Marc et Robert qui nous ont accueilli et contribué à la réussite de ces formations. Nous voulons aussi particulièrement bénir le Seigneur pour le frère Kaldaoussa qui nous a soutenu financièrement, moralement et spirituellement.

Au Tchad nous remercions Marie-Christine qui nous a hébergé, nourrie et organisé les rencontres, la famille Lopiagoto qui a partagé avec nous ses amitiés à l’africaine, comme j’aime bien, ainsi que le pasteur la Foi qui nous a invité dans sa communauté pour une communion fraternelle… nous en oublions d’autres certainement… la liste n’est pas exhaustive.

Les quelques participants nous ont beaucoup marqué par leur dévouement et leur détermination à apprendre des autres. Enfin le comité local qui s’est battu pour la réussite de ces activités malgré les manquements constatés.

Sur le chemin du retour, je suis tombé malade. Les bien-aimés ont prié pour moi et je m’étais senti soulagé pendant le voyage qui a duré environ 3 jours. C’est ainsi que j’ai pu retrouver ma famille le 10 août 2017.

Cette mission a été rendue possible grâce aux différents soutiens. Ceux qui ont de près ou de loin apporté leur contribution par la prière, les finances, les conseils et matériellement. Le Seigneur soit loué !

Actions en Perspective

Nous avons déjà reçu quelques demandes de séminaires. Nous devons assurer le suivi des personnes formées. Il faut se démultiplier en mettant en place des « Timothée » mais nous sommes parfois butés à des difficultés car le travail bénévole n’est pas le partage de plusieurs, nous savons que l’ouvrier mérite son salaire et le père a tout prévu…

A cet effet, nous sollicitons encore que nos bien-aimés continuent à intercéder pour que le Seigneur nous donne des orientations claires et précises comme il le faire toujours.

A Dieu soit la gloire pour l’éternité !

Publicités

La réaction de l’église face à la montée de la drogue et des violences urbaines

Par Abraham :

Séminaire PCV, Mokolo, 26-30 juin 2017

C’est le vendredi 23 juin que j’ai pris congé de ma petite famille pour me rendre finalement à Mokolo (au lieu de Maroua). Par la grâce de Dieu je suis arrivé le dimanche après-midi après une escale à Maroua où j’ai passé la nuit de samedi à dimanche.

Le lendemain matin, les premiers participants sont arrivés surtout ceux qui sont à des centaines de kilomètres (le séminaire était régional).

Il faut rappeler que le séminaire a été organisé par l’association SECADUR (Service Chrétien d’Appuis au Développement Urbain et Rural) et adressé aux églises c’est pourquoi les participants étaient principalement des pasteurs.

Le séminaire a effectivement démarré l’après-midi, comme prévu, avec au total 26 participants inscrits. Nous avons été marqué par l’impatience de la majorité des participants qui se sont inscrits avant le délai fixé. Généralement c’est le jour du séminaire que certains viennent prendre leurs inscriptions.

Selon quelques participants, le thème : « La réaction de l’église face à la montée de la drogue et des violences urbaines  » est accrocheur et les a motivés à ne pas manquer ce rendez-vous surtout que les communautés en sont victimes.

Pour avoir la même longueur avant de démarré le séminaire, un atelier a été proposé aux participants en formant 3 groupes de réflexion. L’une des questions phares était de proposer une solution définitive au phénomène de drogue et de violences urbaines.

Les ateliers …

Atelier I :

Sujet de réflexion :

  1. Que vous inspire le thème ? En d’autres termes, quelles sont vos attentes ?
  2. Citer les différentes formes de drogues et violences urbaines.
  3. Proposer une solution définitive à la problématique de la drogue et des violences urbaines.

A l’une des questions posées, j’étais satisfait d’avoir pour réponse qu’il faut sensibiliser et enseigner à la base, en d’autres termes enseigner les parents pour prévenir.

Je n’ai pas apporté une formule pour arrêter les phénomènes décrits plus haut mais ai dit qu’ensemble nous pouvons protéger les générations futures en commençant par mettre nos enfants à l’abri, la grâce de Dieu nous précède et nous accompagne. Nous avons donc commencé le séminaire.

La session 1 : Construire une relation parent-enfant : cette session étant très dense et très riche, certains participants disaient que c’était déjà suffisant pour protéger leurs propres enfants.

Chaque session était précédé d’un atelier de réflexion pour me permettre de savoir ce qu’en pense les participants et aussi de jauger la situation dans chaque famille.

Les autres ateliers

Les participants étaient aussi très édifiés par chaque activité.
Nous avons formé en tout 19 groupes de réflexion pour 5 ateliers de 4 sujets.
Le travail était intense pour les participants.

Quelques photos prises lors des travaux en atelier :

Renforcement des capacités

Les renforcements de capacités ont permis d’approfondir la formation, de mettre les participants dans la posture d’enseignant car chacun devra faire la restitution dans sa communauté.

…Encouragement et exhortation de l’association SECADUR…

Le frère Jean-Marc, organisateur de ce séminaire a remercié les participants pour les efforts consentis. Il a aussi expliqué comment un tel séminaire peut être organisé, et ainsi présenter SECADUR. Pour terminer il accorda la parole à l’un des membres (venu avec lui pour la circonstance) qui ont soutenu l’organisation de ce séminaire. Papa Guiyéké Jean a exhorté les participants à mettre en pratique ce qu’ils ont reçu en commençant par leurs propres familles.

…Parole aux participants…

Lors de l’évaluation, nous avons recueilli les témoignages de quelques participants :

Patrice : ‘‘Le séminaire vient à point nommé vu les difficultés que nous rencontrons avec la jeunesse, dans nos familles, dans nos églises …’’

Emmanuel G : ‘‘ … je suis comblé… que Dieu bénisse le facilitateur de la formation et le fondateur pour que ce ministère porte des fruits pour le royaume de Dieu’’.

Alphonse : ‘‘Je suis satisfait et comblé par rapport à mes attentes. Que Dieu bénisse les organisateurs et tous ceux qui ont contribué à la réussite du séminaire’’.

Elie : ‘‘Je suis très heureuse de ce cours parce que j’ai découvert beaucoup de chose (directrice) …’’

Philippe : ‘‘… nous en avons bénéficié et sommes édifiés richement par la qualité des enseignements’’.

Abel : ‘‘L’enseignement est bien dispensé et j’aimerai encore participer à l’avenir’’.

Abdias : ‘‘Le thème est d’actualité, la méthodologie est bonne’’.

Barthelemy : ‘‘S’il était possible de donner cette formation chaque année et faire une évaluation sur le terrain’’.

Emmanuel Y : ‘‘Le séminaire m’aidera dans la relation avec mes enfants et aider les autres’’.

Jérémie : ‘‘J’ai trouvé la solution aux problèmes avec mes enfants’’.

Paul K : ‘‘C’est très édifiant. Ce séminaire m’a amené à changer de comportement vis-à-vis de mes enfants’’.

Jean N : ‘‘Le séminaire a été d’une fluidité incroyable. Mes enfants pourraient facilement saisir ce qui a été dispensé, le séminaire a été pratique et non théorique’’.

Lalao : ‘‘Je souhaite que l’on programme une autre session à Mokolo, surtout ATP’’.

Ismaël : ‘‘Ce séminaire m’a vraiment enrichi et me donne du travail, soutenir les moniteurs de l’école du dimanche. J’attends aussi le séminaire « Aimer Sans Regrets »’’.

Makoni : : ‘‘Je souhaite encore davantage continuer’’.

Paul N : ‘‘Ce séminaire m’a aidé à revoir beaucoup de choses dans ma famille, la relation avec mes enfants, revoir le style d’éducation, l’estime à accorder aux enfants …’’.

…Message de clôture…

Au départ le formateur a interpellé les participants à se poser la question « A l’exemple, de Noé, quelle est ma part d’arche à construire pour l’édification du corps du Christ et la transformation de la société ? ».

A la fin des travaux, NOUHOU Paul le pasteur de la ville d’accueil, a exhorté les participants à unir leur force, utiliser les différentes ressources pour barrer la route aux différents fléaux et à enraciner le peuple dans la Parole. Il s’est inspiré d’Exode 17 : 8-16. Nous pouvons faire appel aux personnes ressources pour des problèmes spécifiques. Nous avons clôturé le séminaire par un bon moment de prière et un repas.

 … Photo de famille…

A la fin du séminaire, une photo de famille s’imposait ! Il est vrai que tout le monde ne figure pas sur la photo (il fallait faire avec ceux qui étaient là et prêts…)

Le voyage missionnaire d’Abraham au Tchad

Petit retour sur le voyage missionnaire d’Abraham au Tchad qui s’est déroulé du 8 au 31 août 2015 :

abraham-rachel   Abraham, Rachel et Elohim Aimé

 

Du 10 au 15 août 2015  :
Abraham DERECHOLD avec le Comité EFF-Tchad a donné la formation « Aimer Sans Regret » – ASR – à N’Djamena. Il s’agissait de la 3ème édition de séminaire de formation de nouveaux animateurs ASR.
Le but de ce voyage était de trouver des animateurs et des formateurs pour ASR et SPC,  donner les deux autres formations (VLC et PCV),  renforcer les capacités des Timothée, galvaniser et équiper le comité EFF-Tchad.
Du 17 au 21 août 2015 :
Abraham a pu donner la formation « Vivre Libre en Christ » – VLC -, toujours à N’Djamena. Il s’agissait de la 1ère édition de séminaire de formation VLC.
Du 24 au 26 août 2015 :
Abraham avec Robert Ousmana ont  donné la formation « Savoir Parler aux Couples » – SPC -, à N’Djamena. Il s’agissait de la 2ème édition de séminaire de formation SPC.
Le 27 et 28 août 2015 :
Abraham a  donné la formation « Parents C’est pour Vous » – PCV-, à N’Djamena. Pour cette formation PCV, il s’agissait de la 1ère édition de séminaire de formation.

logo-707108_640

  • « Avant ce séminaire je pensais que la barrière entre moi et Dieu était quelque part dans l’espace mais après cette explication je réalise le voile est à mon niveau et la décision de l’ôter me reviens. »
  • « Au lieu de parler de la puissance de Dieu, nous avons plutôt fait de la pub pour Satan parce que nous parlions plus de ce qui se fait dans le monde des ténèbres. »
  • « Je n’ai jamais su qu’en Jésus je suis au-dessus de Satan, maintenant je le sais. »