Mission Été 2017

Par Abraham :

Parti de Yaoundé le vendredi 23 juin, c’est le jeudi 10 aout 2017 que j’ai pu retrouver ma famille, soit 7 semaines en tout.

Mission à Mokolo

Le rendez-vous de Mokolo a tenu son pari. Les deux séminaires PCV et VLC à Mokolo se sont effectivement tenus du 26 au 30 juin et du 10 au 14 juillet 2017 respectivement.

Nous avons donné le séminaire VLC en binôme avec le frère Policar mon Timothée à Mokolo.

Les renforcements de capacités se sont bien tenu à la grande joie des participants qui, à la fin du séminaire, étaient déjà prêts à partager dans leurs communautés respectives ce qu’ils ont reçu. Nous avons reçu l’appel de la sœur Henriette DAGUIDAM qui a déjà commencé dans sa propre famille.

Pour terminer une photo de famille s’est imposée.

Assemblée générale de l’association EFCameroun

Après le séjour de Mokolo, nous sommes allés à Maroua pour tenir notre Assemblée Générale annuelle le 21 juillet.

Les participants étaient satisfaits du rapport présenté. Après débat des sujets inscrits à l’ordre du jour, le rapport a été adopté. Quelques points importants ont été abordés à cette AG : le fonctionnement du comité à deux chambres (le comité administratif et le comité mission), la réorientation du programme ASR, les actions et programmes de présentation de l’association. L’ AG a aussi élu un nouveau bureau pour un mandat d’un an.

C’est le 22 juillet au petit matin que nous nous sommes mis en route de Maroua pour le Tchad en passant par la zone rouge (frontière avec le Nigeria, fief de la secte islamiste locale). Par la grâce de Dieu nous sommes arrivés sains et saufs malgré l’insécurité et l’état de la route particulièrement sur ce tronçon. Merci au Seigneur !

Mission à Ndjamena au Tchad

A N’Djamena, nous avions pour mission de renforcer le comité et donner/superviser deux formations. Le programme ne s’est pas déroulé comme prévu mais nous sommes satisfaits du travail qui a connu une légère modification à cause de l’indisponibilité de la plupart des membres du comité. Les renforcements pour PCV et SPC se sont tenus.

Nous avons donné le séminaire VLC du 24 au 28 juillet puis le séminaire PCV du 31 au 04 août 2017 à N’Djamena.

Comme nous l’avons constaté à Mokolo, les participants sont satisfaits et regrettent qu’ils n’aient pas invité à leurs tours d’autres personnes autour d’eux.

Les renforcements de capacités des formateurs des programmes PCV et SPC se sont tenu en matinée. Les participants déjà sur le terrain ont enrichi les échanges à travers leurs expériences personnelles et aussi celles liées aux restitutions faites après leurs formations tenues les années précédentes.

Le seigneur a aussi permis que nous ayons quelques entretiens.

Quelques anecdotes

  • « J’ai été éprouvé après la formation, mon enfant est tombé d’un arbre mais à cause de la maitrise de soi dont je dois faire preuve, je n’ai pas réagi et les infirmiers ainsi que d’autres m’ont dit qu’ils étaient surpris. Merci parce cette formation m’a permis de témoigner et aussi de booster la relation avec mon enfant qui s’attendait certainement à ce que je le gronde. »
  • « Si nos églises avaient ses enseignements on aurait moins de problèmes de cure d’âme ».
  • « J’ai bénéficié des autres programmes d’EFF et j’en suis satisfait mais j’avoue honnêtement que VLC c’est le top de tous les enseignements que j’ai reçu. »
  • « Ce séminaire VLC m’a amené à me remettre en question et comprendre ma valeur ».
  • « A mon avis ce séminaire ne coûte rien ! Je passe mon temps à acheter des livres de psychologie à des prix très élevés alors que ce n’est pas plus profond que les séminaires d’EFF ! »
  • « Je suis mal en point dans mon foyer. J’avais planifié de tout laisser tomber mais maintenant, après ce séminaire, je vois ma part de responsabilité. »
  • « J’ai négocié difficilement pour avoir la permission d’assister à ce séminaire, je suis le meilleur gagnant. »
  • « Nous avons urgemment besoin des autres programmes car vous avez du vrai. »

Remerciements/reconnaissance

Nous sommes particulièrement reconnaissants au Cameroun au frère Jean-Marc et Robert qui nous ont accueilli et contribué à la réussite de ces formations. Nous voulons aussi particulièrement bénir le Seigneur pour le frère Kaldaoussa qui nous a soutenu financièrement, moralement et spirituellement.

Au Tchad nous remercions Marie-Christine qui nous a hébergé, nourrie et organisé les rencontres, la famille Lopiagoto qui a partagé avec nous ses amitiés à l’africaine, comme j’aime bien, ainsi que le pasteur la Foi qui nous a invité dans sa communauté pour une communion fraternelle… nous en oublions d’autres certainement… la liste n’est pas exhaustive.

Les quelques participants nous ont beaucoup marqué par leur dévouement et leur détermination à apprendre des autres. Enfin le comité local qui s’est battu pour la réussite de ces activités malgré les manquements constatés.

Sur le chemin du retour, je suis tombé malade. Les bien-aimés ont prié pour moi et je m’étais senti soulagé pendant le voyage qui a duré environ 3 jours. C’est ainsi que j’ai pu retrouver ma famille le 10 août 2017.

Cette mission a été rendue possible grâce aux différents soutiens. Ceux qui ont de près ou de loin apporté leur contribution par la prière, les finances, les conseils et matériellement. Le Seigneur soit loué !

Actions en Perspective

Nous avons déjà reçu quelques demandes de séminaires. Nous devons assurer le suivi des personnes formées. Il faut se démultiplier en mettant en place des « Timothée » mais nous sommes parfois butés à des difficultés car le travail bénévole n’est pas le partage de plusieurs, nous savons que l’ouvrier mérite son salaire et le père a tout prévu…

A cet effet, nous sollicitons encore que nos bien-aimés continuent à intercéder pour que le Seigneur nous donne des orientations claires et précises comme il le faire toujours.

A Dieu soit la gloire pour l’éternité !

Publicités

La fin du séminaire ASR à Mokolo


Par Abraham DERECHOLD


Et comme prévu…

Comme premier constat, j’ai réalisé que le nombre de participants importe peu. Le groupe que j’avais était au-dessus de ce que j’imaginais. Nous avons toujours demandé au Père de nous envoyer les personnes qu’il faut et Il le fait… pour rappel « la moisson est prête mais il y a peu d’ouvriers… »

En fait, la fin du séminaire marque une nouvelle étape. Je remercie de Seigneur d’avoir permis le lancement du projet à Mokolo en permettant que je vienne m’y installer avec ma famille. Avant de venir nous avons demandé au Père de nous indiquer le lieu où nous passerons les 6 prochains mois( à partir de septembre 2015). C’est dire comme le Seigneur bénit mon ministère ! Pour être plus précis je dirais plus simplement que nos prières ont été exaucées : « Rendons grâce au Seigneur à cet effet ».

J’ai eu une équipe qualifiée et qui a de la volonté. Pour preuve, deux personnes ont été désignées pour préparer et convoquer la prochaine première rencontre dans un bref délai. Après les renforcements de capacités, trois personnes se sont proposées pour me remplacer dans les lycées. La prochaine rencontre tiendra compte des renforcements de capacités et la mise en place d’un comité local. C’est peut-être l’idéal pour s’implanter dans chaque localité. Pour l’instant on démarre avec ce groupe et nous verrons pour la suite… Le Seigneur indiquera encore exactement l’autre étape.

asr-mokolo

Chacun des participants avait sa touche particulière et cela a vraiment enrichie l’équipe. Cette particularité individuelle s’explique par les expériences professionnelles de chacun et aussi celles de la vie. Chacun a exprimé sa motivation pour aider les autres et surtout la jeune génération.

3A ce séminaire, il y a avait un couple dont la présence n’était pas le fruit du hasard. Ce jeune couple a pour vision d’investir dans le ministère de la vie de famille. L’époux disait : « Depuis 4 ans je cherche une formation comme celle-ci, j’ai même écrit à des organisations (chrétiennes) en Europe qui m’ont répondu qu’il n’y a pas cette formation pour l’Afrique. EFF répond exactement à nos besoins et nous rendons grâce au Seigneur ! » Il ajouta : « Nous sommes prêts pour les autres modules de formations ».

Et ce n’est que le commencement d’une mission, d’un message que nous portons tous et chacun peut le répartir, le difuser partout dans le monde entier.

…Reconnaissances et remerciements…

Nous sommes particulièrement reconnaissants face aux actions du frère Jean-Marc DOUFTA et des sœurs Adèle et Rachel épouses respectives de Jean-Marc et moi-même pour nous avoir soutenus techniquement et même spirituellement ainsi que la sœur Mbalidam. Ce sera ingrat de notre part de ne pas adresser notre reconnaissance à l’endroit du principal du Collège pour les locaux de son institution ayant abrité le séminaire, en partenariat avec SECADUR du frère Jean-Marc.

Que le Seigneur en tire pleinement gloire !

45

Abraham et Jean-Marc                                          Rachel DERECHOLD accroupie à droite

…Quelques images des participants en action/activité…

asr-mokolo1

…Remise des attestations…

Après la formation (enseignement et renforcements de capacités), chaque participant a reçu un certificat de participation après l’engagement à l’abstinence ou ré-engament à la fidélité. Les images en disent plus …

WOUYADAMOUNG Policar

      asr-mokolo3                                             

…Témoignages…

Léon, doctorant : « La formation a été très intéressante de bout en bout. Non seulement à cause du thème évocateur mais aussi la méthode d’approche ‘‘brainstorming’’. J’ai acquis, en plus de la connaissance, des techniques pouvant me permettre de mieux aider les jeunes à mieux vivre leur sexualité. »

Samuel, enseignant de maths : « Ce séminaire est trop intéressant et m’a permis de découvrir tout ce que je ne connaissais pas en ce qui concerne la vie affective et sexuelle. Il me donne envie de le faire connaître aux jeunes qui sont autour de moi. »

Pauline, enseignante : « Le séminaire m’a enrichi sur tous les plans ; être une bonne future maman par la grâce de Dieu… Je suis éclairée sur certains points que j’ignorais ou négligeais… bien ou mieux m’occuper de son mari… appel à être une aide pour les jeunes afin de les orienter. C’est vraiment important de toucher tous les jeunes avec ce programme. »

Policar, conseiller d’orientation/juriste : « Arrivé au terme de ce séminaire, toutes mes attentes par rapport à la gestion de la vie affective et sexuelle se retrouvent comblées. Je me sens équipé pour encadrer les jeunes sur ce sujet et en ai toujours exprimé le besoin. Merci à la mission EFF et son serviteur. Que Dieu vous bénisse et vous soutienne dans cette noble tâche. »

Paul, pasteur : « Séminaire très précis, très clair, très concis, très apprécié pour nos activités présentes auprès des jeunes et même des parents. L’enseignement sera partagé aux autres. Besoin exprimé pour assister à d’autres modules de formation. »

Patrice, élève : « Suite à ce séminaire, toutes mes visions sur la vie affective et sexuelle ont été touchées par les divers sessions déployés lors de la formation. Je rends vraiment grâce à Dieu de m’avoir permis d’assister à la formation. Suite à mes milieux de fréquentations majeures (le marché et la boutique), je suis en permanence avec les jeunes qui ne cessent de se focaliser sur le sexe et penser que c’est une preuve d’amour. J’implore la grâce de Dieu et son soutien pour développer le sujet de la vie affective et sexuelle. »

Joseph, théologien laïc : « Je rends grâce au Seigneur pour ce séminaire. Je suis fier d’avoir pour la première fois participé au séminaire ASR. J’ai pris goût et cela. Cela à également créé en moi l’envie d’en savoir plus, comme « comment parler aux couples ? » »

Siddi, pasteur/aumônier : « Nous pouvons dire que ce séminaire a été bénéfique. En effet, il est contextuel et répond aux besoins des jeunes de cette génération. En fait, l’abstinence est encouragée sous toutes ses formes parce qu’elle est le meilleur choix de la vie toute entière. »

…Et la suite…

La formation n’est qu’une étape. Les réunions se tiendront régulièrement. Abraham sera à Yaoundé avec sa famille dès l’été prochain mais il fera le déplacement à Mokolo tous les 2 ou 3 mois, selon la disponibilité des moyens, pour renforcer l’équipe et apporter les autres formations.

Mission a été donné à chaque participant de faire des animations de tout le programme dans sa communauté (église, cercle de jeunes, chorale,…). A cet effet un programme de passage sera établi et les animations se feront sous la supervision des autres animateurs et qui, ensemble avec les animateurs concernés, feront une évaluation à la fin de chaque session donnée. Pour faciliter l’organisation, 3 groupes ont été institués selon la communauté fréquentée.

Le formateur communiquera régulièrement avec ses « Timothée » par téléphone, par email ou éventuellement par Skype pour ceux qui dispose d’une adresse et d’une connexion.

23Léon (à gauche) et Policar (à droite) sont les deux personnes désignées pour convoquer, organiser et tenir les  toutes prochaines rencontres en attendant que les choses se mettent en place sur le plan administratif et éventuellement sur le plan technique.

 

Et pour terminer, je demande à tous ceux ou celles qui prient pour nous de continuer à me/nous soutenir dans cette œuvre. Je suis convaincu que beaucoup de personnes nous soutiennent sans même me/nous connaître physiquement. Que le Seigneur les bénissent davantage pour sa seule gloire en Jésus-Christ.

bouquet-of-flowers-bouquet-summer-959401_640

 

Merci à mon épouse Rachel qui est effectivement une aide indispensable pour moi dans mon ministère.

 

Projet ASR Mokolo, Extrême-Nord Cameroun


Par Abraham


asr-petit-modele

Comme revu, le programme « Aimer Sans Regrets » a effectivement démarré à Mokolo et ses environs. Nous rendons grâce au Seigneur pour ce projet déjà effectif, merci à tous ceux qui nous soutiennent de près ou de loin, continuons à porter dans vos cœurs la mission dans cette partie du Cameroun.

ph1

C’est vrai que les élèves de 6e ont plus tendance à employer le français familial – ces petits ne parlent français qu’en classe en présence d’un enseignant – mais ce n’est pas grave, l’essentiel est que le message passe bien.

En tant qu’enseignant, j’ai appris et constaté que le premier jour ou le premier cours est déterminant tant pour les apprenants que pour l’enseignant.

Bien démarrer le programme ASR met les participants en confiance. C’était pour la première fois que ces élèves découvraient ce programme. Ce n’était pas facile d’aborder ce sujet. Généralement on n’en parle ni à la maison ni ailleurs encore moins en se basant sur la vérité… mais lorsque les élèves ont compris que le choix sexuel du moment (abstinence ou non) est déterminant pour l’avenir (conséquences positives ou négatives). Chacun levait son doigt pour répondre à une question posée (brainstorming).  A la fin de l’animation, j’ai demandé aux élèves de 6ème s’il était nécessaire que je revienne… c’est toute la classe qui s’est levée comme d’une seule voix pour s’exclamer… À vous de deviner …

ph2

 

ph3

Ci-dessus élèves de 6ème1, ci-contre élèves de 3ème2                

Les réactions individuelles des élèves ne manquent pas. A la fin de la première leçon/animation, j’ai pu noter quelques-unes en classe de 3ème :

TEMOIGNAGES

Céline : « En conclusion, je dois respecter le mode d’emploi pour réussir (construire) mon avenir, aussi je dois accepter les conseils de mes parents ».

Roger : « Pour moi, je crois que pour être à l’abri, il n’y a qu’une seule solution, c’est l’abstinence ».

Thérèse : « J’aimerais dire aux filles : évitons d’être touchée par un garçon lorsque nous sommes ensemble, ne pas rester isolés à deux ou d’aller chez un garçon à des heures tardives ; aux garçons je conseillerai de chasser toute fille qui viendrait vous voir la nuit ou alors, que toute visite ne se passe pas en secret, causez dehors au vu et au su de tout le monde. Quelque soit votre amitié si vous céder et coucher avec, ce sera la fin de la relation avec cette personne ».

Un animateur peut efficacement tenir 20 classes/semaine. Pour cette première journée au lycée de Mokola près de Mokolo, 300 élèves (4 classes) ont participé. C’est une fois par semaine que j’ai cours avec le même public à la même heure. Cette année l’objectif est de toucher au moins 2000 jeunes et former 2 animateurs, c’est un défi ; quant à moi, je vous donnerai d’autres nouvelles d’ici le mois prochain.

ph4    ph5

Le voyage missionnaire d’Abraham au Tchad

Petit retour sur le voyage missionnaire d’Abraham au Tchad qui s’est déroulé du 8 au 31 août 2015 :

abraham-rachel   Abraham, Rachel et Elohim Aimé

 

Du 10 au 15 août 2015  :
Abraham DERECHOLD avec le Comité EFF-Tchad a donné la formation « Aimer Sans Regret » – ASR – à N’Djamena. Il s’agissait de la 3ème édition de séminaire de formation de nouveaux animateurs ASR.
Le but de ce voyage était de trouver des animateurs et des formateurs pour ASR et SPC,  donner les deux autres formations (VLC et PCV),  renforcer les capacités des Timothée, galvaniser et équiper le comité EFF-Tchad.
Du 17 au 21 août 2015 :
Abraham a pu donner la formation « Vivre Libre en Christ » – VLC -, toujours à N’Djamena. Il s’agissait de la 1ère édition de séminaire de formation VLC.
Du 24 au 26 août 2015 :
Abraham avec Robert Ousmana ont  donné la formation « Savoir Parler aux Couples » – SPC -, à N’Djamena. Il s’agissait de la 2ème édition de séminaire de formation SPC.
Le 27 et 28 août 2015 :
Abraham a  donné la formation « Parents C’est pour Vous » – PCV-, à N’Djamena. Pour cette formation PCV, il s’agissait de la 1ère édition de séminaire de formation.

logo-707108_640

  • « Avant ce séminaire je pensais que la barrière entre moi et Dieu était quelque part dans l’espace mais après cette explication je réalise le voile est à mon niveau et la décision de l’ôter me reviens. »
  • « Au lieu de parler de la puissance de Dieu, nous avons plutôt fait de la pub pour Satan parce que nous parlions plus de ce qui se fait dans le monde des ténèbres. »
  • « Je n’ai jamais su qu’en Jésus je suis au-dessus de Satan, maintenant je le sais. »

TCHAD : la suite du séjour d’Abraham


Par Abraham


Je vais bien par la grâce de Dieu et les séminaires se déroulent très bien.

Le séminaire « Vivre Libre en Christ » s’est terminé agréablement. Comme toujours, les participants ont été émerveillés par ce qu’ils ont découvert et surtout la transmission produite en eux.

Ce n’est pas le séminaire qui transforme mais la vérité entendue et cette vérité vient de la Parole de Dieu.

J’ai pu noter quelques déclarations pendant le séminaire 1.

 

audio-2202_640Témoignages

 

→  « Autrefois je pensais que la barrière entre moi et Dieu était quelque part dans l’espace mais après cette explication je réalise que le voile est à mon niveau et la décision de l’ôter est à mon niveau »

→   » Au lieu de parler de la puissance de Dieu, nous avons plutôt annoncé ce que fait la pub de Satan parce que nous parlions plus de ce qui se fait dans le monde des ténèbres »

→   » Je n’ai jamais su qu’en Jésus je suis au-dessus de Satan, maintenant je le sais ! »

 →  « La vérité que j’ai découverte m’amène à la partager à d’autres. »

Pour ma part, chaque fois que j’enseigne VLC, je découvre quelque chose de nouveau !

Témoignage spécial Nord-Cameroun

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Notre correspondant au Cameroun témoigne :

 A propos de la situation sécuritaire à l’extrême-nord Cameroun, nous devrons continuer à prier !

Mon papa nous a apporté des nouvelles fraîches :

Lors d’une attache des Boko Haram contre les musulmans, les chrétiens ont compati en disant aux musulmans : « C’est normal qu’on nous massacre parce que nous sommes chrétiens. Mais vous qu’avez-vous fait ? Vous êtes aussi musulmans, comme eux ! On ne devrait pas vous faire subir le même « sort »! Cette réaction des chrétiens a touché les musulmans.

Les assaillants lourdement armés, passent de villages en villages pour arracher les biens (surtout les troupeaux de bétails).

Il y a 2 jours, dans la zone de Fotokol, en territoire Camerounais, ces assaillants de BH s’en sont pris aux civils. Ils ont fait beaucoup de victimes même dans le rang de l’armée. Cette attaque fait suite à une offensive menée par l’armée Tchadienne qui a fait incursion à l’intérieur du Nigeria (Gamorou) pour poursuivre ces assaillants qui avaient déjà subi des lourdes pertes suite à un assaut de l’armée Camerounaise. Finalement ils ont cédé cette ville dont ils avaient le contrôle. Mécontents, aussi parce qu’ils sont pris au piège par l’armée Camerounaise d’un côté et Tchadienne de l’autre, ils prennent davantage pour cibles les civils.

A vrai dire les populations vivent dans une peur sans précédent. Certains dorment en brousse (foret, montagne). Ces populations vivent principalement de l’agriculture. Il y a des centaines de milliers des réfugies qui n’ont pas travaillés leurs champs cette saison parce que tous ont fui leurs maisons et leurs terres.

Le HCR essaient de venir en aide aux réfugiés délocalisés depuis plusieurs années dans un camp. Dieu seul sait comment gérer la situation.

Chez mes parents il y a 4 familles venant des villages frontaliers avec le Nigeria alors qu’eux aussi doivent se préparer pour partir…

A notre niveau, il est difficile d’accueillir nos propres parents. Pour le moment, même les aider nous sera difficile puisque nous disposons uniquement du strict minimum.

Certaines familles vivent sous des arbres, d’autres en pleine rue etc…

Actuellement, les assaillants arrachent les cartes d’identité aux populations. Et ensuite, l’armée, à son tour, tue toute personne sans carte d’identité. C’est pourquoi, il est parfois nécessaire de fuir la zone comme me disait un parent qui a déjà passé plus d’une semaine chez nous.

Merci de prier pour nous ! Nous sommes convaincus que le Seigneur agira pour nos parents et pour les autres !

D’autres stratégies développées ici à Maroua consistent à enlever les filles lorsqu’elles prennent la moto (principal moyen de locomotion) elles sont ensuite droguées… bref une pratique de lavage de cerveau.

Merci de prier pour que les populations, surtout chrétiennes, soient de plus en plus vigilantes et qu’elles persévèrent dans la prière.

Pour l’instant et probablement jusqu’au retour du Seigneur, nous vaquerons à nos occupations habituelles quel que soit la persécution des chrétiens.